en tete aywaille

Chers collègues,

Chers parents,

Chers amis de notre Communauté,

 

Suite à un témoignage interpellant, L’Arche Internationale, à laquelle notre association est

liée, a pris l’initiative de diligenter en avril 2019 une enquête sur les actes de son fondateur

historique, Jean Vanier, décédé en mai 2019. Cette enquête fut confiée à un bureau

indépendant.

Ses conclusions, publiées le 22 février sur le site de l’Arche internationale,

mettent directement en cause Jean Vanier dans des cas d’abus commis sur 6 femmes adultes.

Nous sommes bouleversés par ces conclusions qui révèlent des agissements inacceptables de

Jean Vanier et nous sommes bien conscients que ces informations sont particulièrement

difficiles à entendre.

Nous condamnons sans aucune ambiguïté ni réserve les faits rapportés. Ils montrent que Jean

Vanier a profité à plusieurs occasions de sa position d’autorité pour commettre des abus sur

des femmes adultes. Rien dans l’enquête ne permet toutefois de penser que des personnes en

situation de handicap sont concernées.

Nos pensées vont tout d’abord aux victimes de ces abus. Nous honorons le courage dont elles

ont fait preuve pour partager leur expérience et nous compatissons avec la souffrance qu’elles

ont pu exprimer dans leurs témoignages.

La découverte des résultats de l’enquête nous demande de faire le deuil d’une certaine image

que nous avions de Jean Vanier. Mais elle ne doit toutefois pas nous détourner de notre

mission au service des personnes qui nous sont confiées et de leurs familles. Si Jean Vanier a

fondé L’Arche, nous devons distinguer l’homme de l’œuvre qu’il a contribué à faire naître.

Depuis plusieurs décennies, l’Arche s’est développée bien au-delà de la personnalité de son

fondateur. Son identité, ses missions, ses valeurs et principes sont aujourd’hui universelles.

Nous œuvrons ainsi résolument en faveur du développement d’une société

humaine plus inclusive et reconnaissante de la valeur unique de toute personne, quelles que

soient ses origines sociales, sa culture ou ses convictions philosophiques et religieuses.

Nous tenons encore à rappeler que notre détermination à lutter contre toutes formes d’abus est

sans faille.

En tant que structures médico-sociales agréées par les pouvoirs publics, nos

communautés mettent en œuvre l’ensemble des procédures et des dispositifs existant à ce jour

dans la législation et la réglementation du travail pour prévenir tout risque d’abus et réagir de

manière adéquate le cas échéant. Vous savez que nous faisons également l’objet de contrôles

et audits réguliers par les pouvoirs publics, qui reconnaissent la qualité, le professionnalisme

et la valeur sociale des projets que nous portons.

Les révélations qui nous choquent et nous attristent profondément aujourd’hui ne changeront

pas le cœur et le sens profond de notre engagement. Certes, elles nous demanderont de

prendre le temps nécessaire pour regarder notre histoire fondatrice sous un angle critique.

Mais cette nécessaire relecture ne nous détournera pas de notre mission au service des

personnes qui nous sont confiées et de leurs familles.

Nous vous sommes reconnaissants de la confiance que vous nous avez toujours témoignée et

nous comptons sur votre soutien pour continuer de travailler ensemble à construire une société

plus humaine.

 

Si vous avez des questions ou besoin d’échanger sur le contenu de ce mail, vous pouvez

me joindre par téléphone au 0473/78.01.21 ou par e-mail à l’adresse suivante : direction.aywaille@larche.be

 

Bien cordialement,

Marc Davreux

Larche Aywaille
Larche Bierges
Larche Bruxelles
Larche Namur

pt ban aywaille

logo cocof


Logo AViQ grand